Abidjan : bienvenue au « black-market » le mythique centre commercial d’Adjamé

Situé en plein cœur d’Abidjan la capitale économique ivoirienne, Adjamé est la commune la plus dynamique en termes de fréquentation et d’activité économique sur le plan commercial et du transport routier. L’une des particularités de cette commune c’est son mythique centre commercial shopping Abrogoua, plus connu sou le nom « Black-Market » d’Adjamé.

Où est situé donc le Black-Market ?

Pour ceux qui ne savent pas encore le Black-Marcket d’Adjamé est situé en face de la grande mosquée d’Adjamé, derrière, l’imposant immeuble Mirador de la SICOGI, jusqu’au prolongement de la grande gare routière d’Adjamé. Cet espace d’environ un hectare grouille chaque jour de monde à l’image de cette commune commerçante très dynamique, sans oublier non loin de là le marché des produits vivriers plus connu sous le mon marché gouro d’Abidjan.

La véritable petite histoire du Black-Market

Autrefois cet espace abritait la gare Sotra (Societe de transport abidjanais) qui à été relocalisée non loin de cet espace, c’est pourquoi l’espace a été détruit sans doute pour servir à autre chose. Pendant ce temps l’espace va être rebaptisé par la population au nom du « Black-Market » c’est-a-dire un marché noir improvisé sur place en attendant ça mise en valeur par la municipalité dans les années 1995 – 2000.

Ce qui a par la suite donné des idées à la municipalité de la commune dirigée par un maire lagunaire, M. Pierre Djédji Amondji en son temps. Celui-ci met l’espace en valeur en construisant plusieurs magasins pour les commerçants plus nantis, connu ici sous le nom des grands commerçants au détriment des petits commerçants qui avaient improvisé un marché noir sur place.

Solution trouvée par ces petits commerçants, rester sur place en occupant les moindres petits espace ou couloir entre les magasins construits par la municipalité souvent même devant les magasins, sur les trottoirs et même sur la chaussé. Là-bas il y a une citation qui dit: « la moindre petite espace vaut de l’or », car vous savez ce centre commercial est l’une des plus dynamiques de la ville d’Abidjan en terme de fréquentation et d’activité commercial.

Pourquoi le nom Black-Market a pris le dessus sur le nom officiel

Après avoir mis l’espace en valeur, l’ex-gare de la Sotra a été rebaptisée au nom du « Shopping Abrogoua » par la municipalité au détriment du nom ‘’Back-Market’’. Mais c’est trop tard, puisque l’appellation de Black-Market a pris le dessus et demeure jusqu’aujourd’hui même au-delà du pays.

C’est ainsi que le Black-Market a gardé cette appellation et son caractère commercial et d’échanges traditionnels du marché noir. Ce sont des centaines des personnes chaque jour qui convergent sur cet espace très animé notamment sur la principale rue du Black-market reliant la grande mosquée d’Adjamé à la Renault pour des achats ou pour vendre.

Mais qu’est ce qu’on vend dans ce mythique marché?

C’est un lieu ou l’on vente toute sorte d’appareil électronique de tous genres, de vêtements, de chaussures, et de biens d’autres articles de valeurs, par des commerçants ambulants, dans des petits et grands magasins. Mais c’est le marché des téléphones mobiles, de Smartphones, de tablette qui domine à ces jours. En fait c’est ça qui saute aux yeux, lorsqu’on arriver pour la première fois, car vous trouerez des téléphones mobiles de tous genres, de toute marque. Un marché du mobile très inondé par les « Chine-tock », (contrefaçon fabriquée en Chine).

Pour cause le taux de pénétration du mobile ici à Abidjan dépasse les 100% avec plus de 80 % au plan national et c’est le plus grand marché de ravitaillement en ce qui concerne le mobile ici à Abidjan et même la sous-région.

Le Black market pourquoi un marché pas comme les autres ?

Une rue adjascan au black-market-adjané-2

Une rue adjacente du black-market d’adjamé -crédit par @abukm

En faite l’autre particularité c’est que ce marché s’adapte à nos réalités abidjanaises, c’est-a-dire un marché très fréquenté à la foi par la classe moyenne ceux qu’on appelle ici « les gens d’en bas » et par la classe bourgeoise « les gens d’en haut » en faite tout le monde s’y retrouve. L’histoire même de cet espace fait qu’il y a deux types de commerces et de commerçants qui proposent des produits pour ces deux types de marché sur le même lieu.

Vous trouverez des produits ou des objets de secondes mains notamment des appareils électroniques, vêtements et chaussures « yougou-yougou » (Friperie) qui sont vendus à des coûts très abordables. Si vous voulez aussi ces mêmes produits neufs et de qualité, vous trouverez des magasins qui en vendent à des coûts abordables ce qui attire de nombreux visiteurs chaque jour.
L’autre particularité qui est un avantage pour les commerçants du Black-market, c’est aussi l’une des portes d’entrée de la plus grande gare routière nationale et sous-régionale du pays. Voilà pourquoi ce lieu abrite le plus grand marché noir du téléphone mobile.

Oui c’est le mythique Black-market c’est en même temps un marché noir, un centre commercial moderne, un carrefour-sous régional dont un espace rencontre très animé. Et un espace où il se passe chaque jour tellement de choses vraiment incroyables, en fait c’est ça le mythe de ce lieu. Dans la suite je vais vous raconter le mythe et la réalité des choses qui se passe au Black-Market et pourquoi est-il s’y danseuse ? Bon à savoir ! RDV pour la suite.

The following two tabs change content below.
abukm
Blogueur ivoirien passionné de traitement d'information et de nouveau médias ( web2.0), Pour moi bloguer c'est partager, témoigner, influencer et aussi apprendre.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.