À Abidjan l’eau aussi ne circule plus dans les robinets

Article : À Abidjan l’eau aussi ne circule plus dans les robinets
28 janvier 2015

À Abidjan l’eau aussi ne circule plus dans les robinets

Dans mon pays les réalités sont loin des discours optimistes de la Présidence et autres bureaux luxueux des gratte-ciels d’Abidjan. Doit-on parler d’émergence quand des populations d’une grande ville comme Abidjan sont privées d’eau potable ce liquide si indispensable dans la vie.

Les coupures intempestives d’eau dans la capitale

Dans mon quartier où je vis depuis plus de dix ans à Abidjan on n’a jamais été privé d’eau dans les robinets à plus de deux jours d’affiler. Voici cela fait un bon moment que nous subissons les micros coupures d’eau. Et maintenant cela fait exactement plus de deux semaines que nous n’avons pas vu une goutte d’eau coulée dans nos robinets. Je signale que c’est bien le cas dans plusieurs sous quartier de la ville. Le plus grave encore nous n’avons pas été informés par la Société de distributeur d’eau de Côte d’Ivoire SODECI.

Alors que les honnêtes citoyens que nous sommes nous payons nos factures convenablement, sinon les agents de la SODECI se permet de vous couper le compteur d’eau sans même un préavis de coupure. Le plus grave encore c’est le fait qu’on ne sait même pas combien de temps cela va durée. Les femmes ont dû manifester devant l’agence de la SODECI du quartier, mais sans résultats.  Pendant ce temps chaque famille à sa méthode pour avoir un peu d’eau potable, impossible de se laver deux ou trois fois par jour comme d’habitude l’eau est devenue précieux.

La méthode du délestage de la SODECI

Comme solution la SODECI a sans doute décidé d’utiliser la méthode du délestage dans la distribution de l’eau dans certains quartiers d’Abidjan. Car depuis un bon moment plusieurs communes et quartiers d’Abidjan sont soumis à des coupures intempestives d’eau qui causent de réels désagréments aux populations. Désormais comme l’argent, l’eau aussi ne circule plus dans le robinet comme avant. Au moment ou je suis en train terminé ce billet je reçois un SMS pour m’informer qu’un des quartiers chic d’Abidjan cocody sera aussi privé d’eau ces  jours-ci. Une info confirmée par la télévision nationale et le site web se la SODECI dans ce communiqué du 27-01-2015.

Dans ma ville on ne règle plus les problèmes on les déplace

Vous savez, dans nos pays nous sommes dans des systèmes ou les politiques ne sont pas capables de prévoir un certain nombre de choses. Du coup l’urbanisation sauvage de la ville d’Abidjan qui est victime de son succès nous rattrape très vite. La fin de l’année un château d’approvisionnement d’eau potable a été inauguré par les autorités pour soulager des populations d’Abidjan Nord. Et depuis nous avons commencé à subir les coupures d’eau. Comme quoi le problème a été déplacé et pas réglé.

Voilà ainsi, comment l’eau est devenue une denrée rare en pleine capitale comme dans les gros villages oubliés dans le fin fond de la Côte d’Ivoire. À mon avis le mot « émergence » est en déphasage avec les réalités sociales des populations dans notre pays. Au regard de tous ça  je me demande encore si nos dirigeants jettent quelquefois un coup d’œil sur  la pyramide des besoins de bases des populations du grand psychologue Abraham Maslow 

-Images des populations à la recherche d’eau potable dans les rares sous quartier ou l’eau coule un tout petit peu dans les robinets (par Abukm).

Partagez

Commentaires

Jean-philippe
Répondre

vraiment ton article est super!!! on souffre à abidjan!!! la réalité est différente de ce qui se dit. à regarder la TV nationale c'est croire que tout va bien!!! il faut des gens comme vous pour éclairer le monde

abukm
Répondre

Merci bien pour votre contribution je suis pas le seul à voir les choses de façon rationnelle.

Ça fait plaisir man.