Bombardements sur Gaza

Article : Bombardements sur Gaza
18 juillet 2014

Bombardements sur Gaza

Pendant que les organismes des droits de l’homme appellent le président Hollande, en visite en Côte d’Ivoire, à faire pression sur les pays africains pour faire respecter ces droits; ailleurs dans le monde il y a des violations graves des droits de l’homme. Même les enfants ne sont pas épargnés. Ainsi, le 16 juillet 2014 à Gaza, ce sont 4 enfants qui ont péri sous des tirs de 2 missiles israéliens, sous les yeux des journalistes de l’AFP qui ont vu certains enfants plus chanceux,  ensanglantés, courir en criant vers l’hôtel.

Dans ce billet je ne cherche pas à incriminer ni l’armée israélienne ni la branche armée du Hamas ni dire qui a raison ou tort. Je ne cherche pas ici à résoudre un conflit qui est plus vieux que moi.

 Je me demande pourquoi les Occidentaux ferment les yeux sur ce qui se passe à Gaza et sont préoccupés par les exigences de l’État d’Israël. On parle même d’une impuissance «volontaire» de la communauté internationale.

Si un enfant israélien a le droit de vivre en sécurité dans une ville comme Sderot, pourquoi pas un enfant palestinien à Gaza?

Vous savez depuis le déclenchement de cette crise le 8 juillet 2014, il y a des choses qui sautent aux yeux. Mais avant je rappelle que  l’assassinat des trois jeunes Israéliens enlevés et l’enlèvement d’un enfant palestinien retrouvé brûlé vif sont les deux événements à l’origine cette nouvelle crise.

Bilan provisoire des pertes en vies humaines  en moins de 10 jours (au moment ou j’écris ce billet) : côté palestinien 220 morts en majorité des civils dont des enfants et du côté; israélien 1 mort. Ne parlons pas du nombre de blessés et des dégâts matériels.

Le paradoxe des médias occidentaux (français et francophones)

– Pour les bombardements de l’armée israélienne sur Gaza, un flash rapide sur les chaînes de télévision d’information continue sur les dégâts matériels et humains côté palestinien. On  voit des immeubles, des logements, des grands édifices et des mosquées complètement endommagés, des corps déchiquetés de civils, des enfants et des femmes en pleurs.

– Pour les dégâts du côté israélien sur lesquels ces médias occidentaux s’attardent, on nous montre en général des impacts de balles sur les murs, des vitres brisées et des images d’enfant et de femmes traumatisés par les tirs de roquettes du Hamas. Ce qui ressemble à une matraquage médiatique. ***Et mieux encore on présente un reportage sur des civils israéliens qui d’une colline prennent plaisir à assister  au bombardement de leur armée sur Gaza comme au  cinéma.

La position de la communauté internationale

– Avant de faire marche arrière, la France par exemple a même affiché un franc soutien aux Israéliens, assurant la « solidarité » de Paris avec Israël face « aux tirs de roquettes en provenance de Gaza sans un mot pour les victimes palestiniennes.

– La chancelière allemande Angela Merkel  a condamné fermement les tirs de roquettes du Hamas sans dénoncer les tirs de missiles de l’armée israélienne sur Gaza.

– Même constat pour l’Union européenne en général. Ne parlons pas des Etats-Unis où l’administration Obama est vraiment impuissante face à Israël, son allié indéfectible .

Même l’ONU  ne répond pas à une demande de protection internationale des civils  palestiniens de la part de l’Autorité palestinienne reconnue, Mahmoud Abbas.

Vous l’aurez compris les pays occidentaux soutiennent très largement Israël même dans la violation des droits humains dans cette partie du monde.

Au regard de tous ces soutiens cela me renvoie à cette simple question suivante : que se passerait-il si le bilan était inversé?  Autrement dit si les nombreuses victimes humaines et matérielles étaient du côté israélien.

***Je ne crois pas un instant que les réactions venants de ces pays occidentaux  seraient les mêmes et particulièrement le traitement médiatique serait tout aussi différent, mais c’est ainsi que va le monde.

Comme on le dit bien ici en Afrique, je ne cherche pas ici à résoudre la dialectique de l’œuf et du poussin. Que le Tout- Puissant Seigneur des mondes garde les enfants palestiniens, israéliens et de toutes nationalités loin des violences des adultes et protège l’humanité de la bêtise humaine !

*Pour finir, je dédie ce billet à ces quatre enfants innocents tués pendant qu’ils jouaient au bord de la plage.

– Image de la plage où les 4 enfants ont perdu la vie ( Photo poster sur twitter par  @AdelGastel )

Partagez

Commentaires