Numérique : vers la création d’une FrenchTech à Abidjan

Article : Numérique : vers la création d’une FrenchTech à Abidjan
15 septembre 2015

Numérique : vers la création d’une FrenchTech à Abidjan

La ville d’Abidjan était déjà targuée comme l’une des capitales africaines du numérique. Aujourd’hui, c’est au tour de Mme Axelle Lemaire, la secrétaire d’État français chargée du numérique, d’évoque la création d’une FrenchTech à Abidjan. Et ce en raison des signes de la croissance du numérique qui sont actuellement au vert en Côte d’Ivoire, selon elle.

Rappelons que la secrétaire d’État au numérique vient d’effectuer une visite de trois jours (10 au 12 septembre) en Côte d’Ivoire en compagnie d’une poignée de start-up et d’hommes d’affaires français dans le secteur du numérique. Cette visite avait pour objectif d’approfondir les liens entre les deux pays à travers le numérique.

Axelle Lemaire, à la découverte de l’écosystème du numérique  ivoirien

Les premières rencontres ont été consacrées aux acteurs du numérique français basés en Côte d’Ivoire, puis la secrétaire d’Etat a rencontré les autorités ivoiriennes chargées du numérique, notamment Mr Bruno N. Koné, le ministre des Postes et des TIC.

– À la rencontre les jeunes  acteurs numériques

Les jeunes acteurs de l’écosystème du numérique naissant du pays, plus connus sous le nom de la communauté web, viennent de divers horizons ; nous avons les blogueurs, les geeks, les développeurs, et les tech-entrepreneurs. Ce fut un moment d’échanges passionnants avec la secrétaire d’Etat car c’est la première fois que des autorités s’intéressent vraiment à eux et à ce qu’ils font. Selon le tech-entrepreneur Jean-Delmas (@Delmo225) « les initiatives des jeunes en Côte d’Ivoire manquent de suivi et d’accompagnement ». Pour Mme Axelle Lemaire, « le numérique ne peut se développer en Afrique que par un usage fréquent. Le numérique est aujourd’hui dans tous les corps de métiers ». Avant de promettre des visas (français) pour les tech-entrepreneurs africains.

– Les blogueurs une des richesses du numérique en Côte d’Ivoire


La secrétaire d’État a mis en avant les blogueurs et acteurs du web ivoirien. Il faut signaler que c’est une équipe de blogueurs (@Polusnet et @kyayus) qui a été chargée de live-tweeter en direct toutes les étapes de la visite de Mme Axelle Lemaire à Abidjan. Signalons également que la blogosphère ivoirienne est l’une des plus dynamiques en Afrique francophone. Bon, pour ceux qui ne savent pas encore notre pays la Côte d’Ivoire est le pays qui tweete le plus en français.  Les blogueurs ivoiriens ont été présentés comme l’une des richesses du numérique du pays par la ministre. C’est en cela que Mr Bruno N. Kone, le ministre des TIC s’est rendu compte qu’il y a une communauté web dynamique dans son pays. Et il a promis de les rencontrer très prochainement.

– À la visite des co-working spaces et des FabLabs abidjanais

C’est l’une des actions qui a fait plaisir aux acteurs du numérique abidjanais. Car elle a pu visiter un FabLab (BABY-LAB) dans le fin fond de la commune «rebelle» d’Abobo ou aucun ministre ivoirien n’est jamais arrivé. Sans oublier la visite de zone franche de VITIB de Grand-Bassam  (futur Silicon Valley ivoirienne).

Le numérique pour relever les grands enjeux de développement

Selon Alexandre Zapolsky (Linagora), « sans le numérique il est impossible de relever les grands enjeux de l’Afrique comme la santé, l’éducation, l’agriculture et la politique…etc ». Pour le secteur de l’éducation et de la formation, Axelle Lemaire a affirmé que « les grandes écoles du Numérique viendront bientôt à Abidjan ». Il était aussi question d’un projet de mise en place d’une Université Virtuelle. L’école 2.0 Simplon.co a été présentée comme des écoles du numérique, qui fabrique d’entrepreneurs sociaux.

  Mais où est la FrenchTech de la Côte d’Ivoire ?

Page facebook Abidjan French-tech hub
Page facebook Abidjan French-tech hub

En ce qui concerne la FrenchTech, la secrétaire d’État, Axelle Lemaire a même évoqué la création d’une FrenchTech Abidjan pour nouer un partenariat dans le secteur du numérique entre la France et la Côte d’Ivoire. Avec pour mission de tenter d’organiser une communauté franco-ivoirienne autour du numérique en s’appuyant sur un bouquet de mentors qui navigueraient entre les deux pays, selon le site itespresso.fr. Pour cela, elle s’appuie sur un réseau d’entrepreneurs francophones pour insuffler un esprit FrenchTech à Abidjan notamment : Alexandre Zapolsky (Linagora), Yann Le Guen (YooMee Côte d’Ivoire) et Philippe Batreau (Epistrophe). Une page facebook FrenchTech Abidjan a même été créée juste après cette annonce.

Vous savez, quand on parle du numérique, on dit que l’Afrique est un continent d’avenir. C’est parce que l’utilisation du numérique dans tous les secteurs d’activités représente un gisement d’opportunité pour le continent.

Selon les prévisions, notre pays la Côte d’Ivoire est l’un des futurs hub de l’économie numérique en Afrique de l’Ouest. Mais pour Axelle Lemaire,  »l’avenir du numérique en Afrique débute à Abidjan ». Comme quoi il y a une Côte d’Ivoire qui bouge, c’est la Côte d’Ivoire du numérique. Voila pourquoi on dit ici que  »la Côte d’Ivoire is back ».

-Image  Axelle Lemaire à la rencontre de la jeune communauté web ivoirienne  (crédit photo compte twitter @axellelemaire)

Partagez

Commentaires